Tête-à-tête

Une exposition personnelle de Caroline Achaintre
du 5 mars au 7 mai 2021
à la Galerie Art : Concept à Paris

Cette deuxième exposition personnelle à la galerie réunira principalement des bas-reliefs et des dessins, affirmant par leur vis-à-vis une certaine équivalence des médiums, du moins une aisance pour l’artiste à naviguer de feuille en feuille, du papier à l’argile, et vice-versa. Il existe une horizontalité fluide dans la manière dont elle pétrit techniques et matériaux, pour les rendre monstre, nous les monstrant. Plus généralement, l’événement célébrera les joies d’un face-à-face avec les œuvres, mettant le public nez-à-nez avec son travail. Une forme de rendez-vous. Le titre évoque également la complicité entre artiste et commissaire, et la conversation qui en découle. Rappelons que le Tête-à-tête désigne un type de mobilier dessiné pour permettre à deux personnes de bavarder sans risquer le torticolis, relevant de la même typologie que l’Indiscret, la Causeuse, la Boudeuse ou le Confident.

Lire le texte de l’exposition

En savoir plus

Caroline-Achaintre-Oeuvres-0888-HD-scaledCaroline Achaintre-0614 - Exposition - WEBCaroline Achaintre-0708 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0868-HD-scaledCaroline-Achaintre-Oeuvres-0892-HD-scaledCaroline Achaintre-0651 - Exposition - WEBCaroline Achaintre-0695 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0934-HD-scaledCaroline Achaintre-0641 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0943-HD-scaledCaroline Achaintre-0664 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0862-HD-scaledCaroline Achaintre-0733 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0960-HD-scaledCaroline-Achaintre-Oeuvres-0841-HD-scaledCaroline Achaintre-0767 - Exposition - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0806-HD-scaledCaroline Achaintre-0747 - Exposition - WEBCA_Yeti_2021_sans-flash_2-1-scaledCaroline Achaintre-0750 - WEBCaroline-Achaintre-Oeuvres-0855-HD-scaledCrédit photographique Romain Darnaud

Aux foyers

Une exposition-vente de céramique utilitaire avec Victor Alarçon, Sylvie Auvray, Héloïse Bariol, Bernard | Nadia Agnolet & Vanessa Dziuba, Pauline Bonnet, Léa Brodiez, Ève Chabanon, Aguilberte Dalban, Anne Dangar, Jean-Jacques Dubernard, Clément Garcia, Marianne Marić, Nitsa Meletopoulos, Flora Moscovici, Étienne Noël et Octave Rimbert-Rivière
du 19 septembre au 1er novembre 2020
à Moly-Sabata à Sablons

« Aux foyers » conjugue le plaisir simple de se retrouver autour du feu, au soutien matériel de notre communauté. Les artistes invité·e·s à produire, cuire et vendre, perçoivent l’intégralité des recettes de ce format inédit. Notre événement annuel s’articule autour de l’utilisation des trois fours à demeure, allumés selon un calendrier de cuissons publiques. L’initiative réveille les habitudes du village à acheter sa vaisselle à Moly-Sabata du temps d’Anne Dangar (1885-1951), dont le four historique sera remis en service après plus de trois décennies de sommeil. Faisons rayonner nos ressources en les partageant.

DSCF6467DSCF6356auxfoyers (19)auxfoyers (10)auxfoyers (1) DSCF6460DSCF6462DSCF6341DSCF6477DSCF6476DSCF6475DSCF6465

Duetto

Une suite de cinquante-cinq expositions avec Caroline Achaintre, Nadia Agnolet, Cemil Aliyev, Amandine Arcelli, Carlotta Bailly-Borg, Jonathan Baldock, Ranti Bam, Raphaël Barontini, Eva Barto, Gilka Beclu-Geoffray, Jean-Baptiste Bernadet, Hélène Bertin, Mireille Blanc, Océane Bruel, Sebastian Buerkner, Julien Carreyn, Emmanuelle Castellan, Geneviève de Cissey, Matthieu Cossé, Sylvain Couzinet-Jacques, Anne Dangar, Émile Degorce-Dumas, Charlotte Denamur, Jean-Jacques Dubernard, Florent Dubois, Adélaïde Fériot, Diego Guglieri Von Dito, Neil Haas, Hippolyte Hentgen, Evie Hone, Anthony Jacquot-Boeykens, Chloé Jarry, Sophie Lamm, Amélie Lucas-Gary, René Pascal, Émilie Perotto, Nathalie Pouzet, Robert Mallet-Stevens, Colombe Marcasiano, Marianne Marić, Maude Maris, Simon Martin, Étienne Mauroy, Lindsey Mendick, Gabriel Méo, Stéphane Moreaux, Charlotte Moutou, Alexandre Benjamin Navet, Eva Nielsen, Camila Oliveira Fairclough, Guillaume Pinard, Octave Rimbert-Rivière, Juliette Roche, Muriel Rodolosse, Emmanuelle Roule, Éléonore Saintagnan, Lina Scheynius, Varda Schneider, Apolonia Sokol, Maxime Thieffine, Sarah Tritz, Henri Ughetto, Emmanuel Van der Meulen, Pierre Unal-Brunet, Céline Vaché-Olivieri, Benjamin Valenza, Albert Vallet, Marion Verboom, Marine Wallon, Elsa Werth et Rafal Zajko
du 17 mars au 10 mai 2020
en confinement à Sablons

Faire une exposition par jour au moins, est mon engagement depuis le 27 septembre 2004, et il en a été ainsi. Dans le strict respect des mesures de confinement, j’ai décidé de fabriquer cet accrochage quotidien. Le projet se construira au jour le jour en associant deux œuvres choisies dans ma proximité. Et si nous ne pouvons plus pour l’instant entrer en contact, elles le peuvent.

Consulter la documentation intégrale de « Duetto »

20200317_11261620200319_15220620200320_15142720200328_12144620200330_15103020200331_13455920200401_16123020200405_16335720200406_11535420200408_16021020200410_16522120200412_13022120200418_19394820200419_13433620200420_16043220200425_15424220200427_18470720200505_18283320200509_18215920200510_155543

Cet élixir

Une exposition avec des œuvres de Jean-Marie Appriou, Hélène Bertin, Jagna Ciuchta, Johan Creten, Anne Dangar, Étienne Mauroy, Pakui Hardware, Paloma Proudfoot, Henri Ughetto et Phoebe Unwin
du 21 septembre au 3 novembre 2019
en résonance de la Biennale de Lyon 2019
à Moly-Sabata à Sablons

Il était une fois une plante magique, aux racines noires comme la nuit et aux fleurs blanches comme le lait. Dans l’Odyssée, Hermès l’offre à Ulysse pour contrer les sortilèges de Circée. L’antidote ramène à l’humanité. Quelques siècles plus tard au sud de Lyon, où le Rhône trace un virage, la population agacée par le raffut d’incessants sabbats dît tant de prières que leur saint patron descendît du ciel, et sous la figure d’un jeune pèlerin, sema un végétal éloignant les inopportuns. Le remède assure la quiétude. Au fil du temps, persistent les pouvoirs bénéfiques de cette panacée que toutes les sources s’accordent à appeler Moly. De récentes études pharmacologiques identifient ce genre d’ail célébré par la mythologie antique puis par les croyances locales, comme étant le perce-neige, Galanthus nivalis, qui annonce le printemps dans le parc de la résidence. Au carrefour des sciences et des superstitions, sa concoction nécessite tout un attirail, de cette vaissellerie spécifique dont les usages relèvent autant de la technique que du symbole, comme pour tout rituel. Car sans objet, pas de culte. Il s’agit de contenir le sacré. Loin de chasser les sorcières, au contraire, la nouvelle exposition à Moly-Sabata réveille les légendes du nectar avec lequel résonne son nom. CET ÉLIXIR invite à l’enchantement, par des œuvres qui en activent la cérémonie. Flore fantaisiste, humeurs et récipients nous engagent à communier dans ce climat de contemplation et de labeur propre à l’endroit, comme sous l’influence d’un charme.

Cet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (4) Artworks by Paloma Proudfoot, Jagna Ciuchta, Henri Ughetto and Hélène BertinCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (6) Artworks by Jagna Ciuchta, Henri Ughetto and Hélène BertinCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (8) Artworks by Hélène BertinCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (7) Artworks by Jagna Ciuchta and Hélène BertinCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (16) Artworks by Jean-Marie Appriou, Jagna Ciuchta and Henri UghettoCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (10) Artworks by Jean-Marie Appriou, Jagna Ciuchta, Henri Ughetto, Phoebe Unwin and Paloma ProudfootCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (13) Artworks by Paloma Proudfoot and Jagna CiuchtaCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (15) Artworks by Paloma Proudfoot and Jagna CiuchtaCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (10) Artworks by Jean-Marie Appriou, Jagna Ciuchta and Paloma ProudfootCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (18) Artworks by Johan CretenCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (20) Artworks by Johan CretenCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (19) Artworks by Johan Creten, Jean-Marie Appriou and Henri UghettoCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (22) Artworks by Jean-Marie Appriou and Henri UghettoCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (24) Artworks by Anne Dangar, Phoebe Unwin and Étienne MauroyCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (28) Artworks by Anne Dangar and Étienne MauroyCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (25) Artworks by Anne Dangar, Johan Creten, Phoebe Unwin and Étienne MauroyCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (32) Artworks by Pakui Hardware and Henri UghettoCet élixir, annual show 2019 at Moly-Sabata - Photo Ugnius Gelguda (33) Artworks by Pakui Hardware

Crédit photographique Ugnius Gelguda

Translation et rotation

Une exposition avec des œuvres d’Arnal, Gilka Beclu-Geoffray, Elisabeth Meyer, Baptiste Rabichon, Samuel Richardot, Octave Rimbert-Rivière, Lise Roussel, Superscript² et Sarah Tritz
du 30 août au 1er septembre 2019
pour Moly-Sabata à Art-O-Rama à Marseille
http://www.art-o-rama.fr

Dans les années 1920, alors que va poindre l’initiative de Moly-Sabata, Albert Gleizes ressent la nécessité de soumettre sa pratique artistique à des lois. Il isole deux principes fondamentaux dits de translation et de rotation, propres à l’avènement du tableau-objet. La règle gleizienne influencera ensuite plusieurs générations de disciples, appliquant cet exercice de composition. En hommage au cofondateur de Moly-Sabata, l’exposition « Translation et rotation » réunit une dizaine d’artistes passée par nos ateliers au fil des décennies, dans la célébration d’une géométrie joyeuse et d’une gymnastique picturale.

Chaque année, l’exposition hors-les-murs de Moly-Sabata est l’occasion d’inviter en résidence un.e artiste afin de produire une œuvre spécifique permettant de mieux donner à voir celles des autres. Après Lindsey Mendick en 2016, Aurore-Caroline Marty en 2017 et Laurence Owen en 2018, c’est le studio Superscript² qui a assuré cette commande en réalisant les cartels de l’exposition grâce à un procédé graphique expérimental conçu par le duo de designers.

123
DSCF58064DSCF5771r56DSCF58118
DSCF5821109

In Constant Use

Une exposition avec des œuvres de Sebastian Buerkner, Gaia Fugazza, Neil Haas, Maude Maris, Haroon Mirza, Aimée Parrott, Clément Rodzielski et David de Tscharner
du 6 au 14 juillet 2019
à Grandine à Londres
www.grandine.co.uk

Art is useful. For centuries, some have fought to deepen the gap between applied and fine arts, instead let us join those who enjoy blurry or even nonexistent borders by simply celebrating the material reality of things. Some art works you can sit on, some you can play with, hide behind, drink from -some have a less obvious function. Ceramics are often functional, how about painting? Though some artworks keep it secret they are never the less, in constant use.

In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (2)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (3)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (4)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (5)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (6)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (7)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (8)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (9)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (10)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (12)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (13)20190706_164457In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (14)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (15)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (16)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (17)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (18)In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (18a)vue15In Constant Use, curated by Joël Riff, July 6 - 14, Grandine, London (19)

Brise-soleil

Une exposition personnelle d’Eva Nielsen
sur une invitation de la Galerie Jousse Entreprise
avec du mobilier de Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Jean Prouvé issu du fonds design de la galerie
du 8 au 11 novembre 2018
à Independent Brussels à Bruxelles

Des obstacles se placent parfois entre la lumière et l’œil. L’artiste, l’architecte et l’ingénieur y travaillent tous trois. Dans l’éblouissement, des formes se dessinent à contre-jour. Elles hurlent la flagrance du noir qui se donne de front en contrariant les perspectives. L’objet se pose avec impertinence dans le paysage insolé. Par sa géométrie aiguisée, il voile, filtre, tamise, cache, éteint, le rayonnement brûlant. Son parement, sa parade, protègent d’une exposition trop violente. Peintures d’Eva Nielsen et mobilier moderniste y contribuent par des lignes franches, des cloisons et des masses minérales, venant ancrer une architecture du regard. Il s’agit de régler le bon éclairage sans sombrer dans l’obscurité.

En savoir plus

_I8A403820181110_18003620181108_13473220181110_18054920181108_214741_I8A403920181110_17552620181110_19124820181107_17361420181110_19155620181110_175322

 

Glaise rousse

Une exposition avec des œuvres d’Aaron Angell, Carlotta Bailly-Borg, Anne Dangar, Daniel Dewar & Gregory Gicquel, Jacqueline de la Baume Dürrbach, Rebecca Digne, Etienne-Martin, Maxime Fragnon, Ker-Xavier, Jacqueline Lerat et Lucien Petit
du 15 septembre au 28 octobre 2018
à Moly-Sabata / Fondation Albert Gleizes à Sablons

Le Pays Roussillonnais est qualifié jusque dans son appellation, par la couleur de sa terre. L’argile y existe par la présence du Rhône et résulte de l’érosion antédiluvienne du fleuve. C’est un matériau archaïque, identifié comme le tout premier à être façonné par l’humain. L’exposition GLAISE ROUSSE s’attache à partager une certaine idée du rustique, et des sophistications requises à sa mise en forme. Elle prend pour socle l’amitié entre deux potières, Jacqueline Lerat (1920-2009) et Anne Dangar (1883-1951). Lors de leur rencontre en 1942 à Saint-Laurent-les-Mâcon, Jacqueline encore apprentie découvrît en Anne une figure indépendante et visionnaire. Nourries par leur correspondance, chacune des deux artistes développera un vocabulaire marqué par la quête d’humilité en sa propre terre, le grès pour l’une à La Borne, la faïence pour l’autre à Moly-Sabata. Une dizaine d’artistes historiques et contemporains alimenteront aux côtés de leurs céramiques, un accrochage composé de peintures, sculptures, tapisseries et mobilier, dans une humeur rugueuse et délicate, austère et sensuelle.

En savoir plus

1DSCF39806891620Glaise rousse, vue de l'exposition avec Dewar & Gicquel, Etienne-Martin et Maxime Fragnon, commissariat Joël Riff, Moly-Sabata, 2018 - Courtoisie Galerie Loevenbruck (Paris)242830373940

Azur et Bermudes

Une exposition avec des œuvres de Caroline Achaintre, Julie Béna, Jean-Baptiste Bernadet, Amélie Bertrand, Charlotte Denamur, Marc Desgrandchamps, Maude Maris, Stéphanie Nava, Eva Nielsen et Laurence Owen
du 1er au 9 septembre 2018
dans le cadre d’Art-O-Rama au J1 à Marseille

En 1917, les fondateurs de Moly-Sabata séjourneront neuf mois aux Bermudes pour y célébrer leurs noces. Un siècle plus tard avec un horizon bleu à portée de vue, cette initiative réveille le souvenir caraïbe d’Albert Gleizes et Juliette Roche exportant le cubisme sous les tropiques. Ce voyage accompagne le déménagement de la foire qui surplombe dorénavant le port, et convoque la fantaisie d’un triangle imaginaire, la décontraction d’un vêtement ni trop court ni trop long, et la réalité d’un paradis fiscal. L’exposition réunit à cette occasion une dizaine d’artistes ayant participé au programme récent de Moly-Sabata, fédérée par une commande d’éléments en céramique de Laurence Owen, qui permettent l’accrochage de leurs œuvres.

En savoir plus

 

AB2AB8

AB15

AB4AB1AB3AB6AB5AB14AB9AB7

Fleurs dans la pluie

Une exposition personnelle de Neil Haas
du 2 juin au 8 juillet 2018
au Musée Estrine à Saint-Rémy-de-Provence
avec le soutien de la Collection Frédéric de Goldschmidt

Neil Haas traduit sa passion pour l’art de Vincent Van Gogh, dans des peintures digérant la fougue picturale de son idole. Il accole aux élans de couleurs, une iconographie parfois coquine, toujours imbibée de désir. Les fleurs y côtoient la drague en plein air. Augmentée de plusieurs œuvres issues de la collection du Musée, cette exposition restitue deux mois de résidence de production à Moly-Sabata, nourrie de repérages provençaux. Cette initiative est l’opportunité pour Neil Haas de découvrir pour la première fois les paysages et sites foulés par Vincent Van Gogh en Provence. L’artiste séjourne à Saint-Rémy-de-Provence fin mars 2018 puis dispose d’un atelier, d’une équipe et d’une bourse de production à Moly-Sabata / Fondation Albert Gleizes en avril et mai 2018.

En savoir plus

20180601_11483920180601_111701DSCF3152DSCF314720180601_11191220180601_11175220180602_12002520180602_12031220180602_120353DSCF3150