La fabrique Nomade, du cœur à l’ouvrage

En devant tout quitter, beaucoup de migrants doivent aussi abandonner leur savoir-faire. L’urgence sacrifie les compétences d’hommes et de femmes, reléguant leurs talents aux frontières. La fabrique Nomade favorise depuis 2016 l’insertion professionnelle d’artisans d’art réfugiés. En deux années, l’association a déjà accompagné quinze personnalités à retrouver leur vrai métier.

Lhamo Jigme a suivi une formation de création de perles en verre filé. Elle en façonne jusqu’à soixante par jour de couleurs et de motifs variés pour le domaine du bijou. Fayun Yang a suivi des études universitaires de céramique, qu’il enseigne en plus d’élaborer son propre travail. Il pratique aussi la peinture et la gravure sur cuivre. Yasir Elamine est diplômé des Beaux-Arts. Il ouvre en 1994 le premier atelier de poterie de sa ville et est professeur à l’université auprès de femmes déficientes mentales et malvoyantes. Ils ont dix, vingt, vingt-cinq ans d’expérience et ont respectivement fui le Tibet, la Chine et le Soudan, au risque de renoncer à la dextérité qui les faisait vivre. Aujourd’hui, tous trois l’exercent en France, et la partagent.

La fabrique Nomade propose un programme inédit de valorisation, d’autonomisation et d’adaptation au contexte économique, culturel et réglementaire du pays. Des sessions annuelles se constituent à partir de candidatures disposant déjà de titre de séjour et d’autorisation de travail, notamment orientées par des centres d’hébergement, Pôle Emploi ou des cours de français. Une part encourageante de demandes indépendantes témoigne aussi de la diffusion croissante de l’information. L’accompagnement est complété par des ateliers de pratique animés par les artisans-mêmes, une collection d’objets issus de collaboration avec des designers bénévoles, relayée par la presse et les grands salons. Au-delà de sa dimension humaniste et l’évidente richesse qu’apporte la migration, l’association base son action sur une flagrante qualité de facture, et œuvre à briser les murs parfois dressés face à l’excellence.

La fabrique Nomade, Viaduc des Arts, 1 bis avenue Daumesnil, Paris. Tél : 01 45 85 79 18 http://lafabriquenomade.com

→ Publié dans la Revue de la Céramique et du Verre #226 Mai-Juin 2019

RCV226 La Fabrique nomadeweb