Chronique Maude Maris au Vog à Fontaine

Maude Maris (française née en 1980) restitue trois mois de résidence par cette exposition risquée, pour laquelle l’artiste s’aventure à montrer des sculptures inédites, mais surtout des peintures neuves, relevant d’une méthodologie laissant davantage place aux bonheurs de la peinture nue. La tension des formats se déplace, et prodigue au-delà d’une virtuosité photogénique, de nouvelles excitations plastiques. Ces réglages, cette résolution, ouvrent encore de futures voies à un travail toujours irrésistible.

Extrait de chronique Curiosité – 2016 semaine 08 – Malediction baudelairienne publiée le 22 février 2016

Publicités