Chronique Eva Nielsen à la Galerie Dominique Fiat à Paris

Eva Nielsen (franco-danoise née en 1983) gifla les attentes quant à une production déjà bien identifiée, en offrant aux amateurs ce qu’ils voulaient, et plus encore. Elle tranche ses formats en diptyques et dévoile des œuvres sur papier. Toujours, la claque d’un plan franc, vient s’intercaler entre une pochade atmosphérique trouble, et nous. Cette mise au point nécessaire à toute visée, témoigne d’un intérêt documenté pour la mécanique du regard. J’aime cette autorité qui, tout en caressant ma sensibilité, m’inflige avec violence un constat pratique : j’ai deux yeux.

Extrait de la chronique Curiosité – 2012 semaine 03 – Vikings publiée le 20 janvier 2012

Publicités